L’audition, comment cela fonctionne ?

L’audition est un processus complexe qui consiste à capter le son et à lui donner un sens. Il est crucial pour comprendre le monde qui nous entoure et, bien évidemment, pour communiquer facilement avec les gens. L’oreille humaine est complètement développée à la naissance et réagit aux sons très légers, moyens et très forts. Même avant la naissance, les bébés peuvent entendre différents bruits. Mais comment ce mécanisme fonctionne-t-il ? Voici les réponses !

Le fonctionnement de l’audition

L’anatomie de l’oreille ou le système auditif est extrêmement complexe. Mais pour faire simple, elle peut être divisée en trois parties :

  • L’oreille externe qui se compose du pavillon, du conduit auditif externe et du tympan. Sa mission est de capter les sons, les amplifier et les conduire vers l’oreille moyenne.
  • L’oreille moyenne se trouve après le tympan et s’occupe de transférer les ondes sonores du milieu aérien vers les liquides et les structures de la cochlée de l’oreille interne. Elle est constituée de 3 osselets qui relient le tympan à la membrane qui ferme l’oreille interne. Cette partie du système auditif assure la démultiplication de la force qui s’exerce sur le tympan afin de faciliter la transmission de la vibration sonore du milieu aérien aux liquides de la cochlée.
  • L’oreille interne comprend la cochlée qui signifie escargot en Grec à cause de sa forme spirale. Elle est constituée de l’organe de l’ouïe, mais aussi du système vestibulaire qui est un organe de l’équilibre, responsable de la perception de la position angulaire de la tête et de son accélération.

En clair, l’ouïe fait partie de l’oreille interne, plus précisément de la cochlée. Cette dernière est composée de nombreuses cellules sensorielles que l’on appelle les cellules ciliées. Malheureusement, ont tendance à s’affaiblir avec le temps, causant ainsi une perte de l’audition progressive. La cochlée est également connectée au système auditif central grâce au nerf auditif. La cochlée est remplie de fluides spéciaux qui jouent un rôle important dans le processus d’audition. Le système auditif central, quant à lui, comprend le nerf auditif et une voie hautement complexe qui traverse le tronc cérébral et se dirige vers le cortex auditif du cerveau.

 

 

Comment entendons-nous les sons ?

L’audition est d’une grande complexité mais elle est également très délicate. Afin de mieux comprendre comment il fonctionne, il faut d’abord examiner le rôle joué par chaque partie du système auditif déjà mentionnée ci-dessus. Les ondes sonores, qui sont en l’occurrence des vibrations dans l’air autour de nous, sont collectées par le pavillon de chaque côté de notre tête et sont acheminées vers les canaux auriculaires. Ces ondes sonores font vibrer le tympan. Le tympan est si sensible aux vibrations sonores introduites dans le conduit auditif qu’il peut percevoir même les sons les plus faibles et reproduire les schémas vibratoires les plus compliqués.

Les vibrations du tympan causées par les ondes sonores déplacent la chaîne d’osselets dans l’oreille moyenne qui les  transfèrent dans la cochlée de l’oreille interne. Ce phénomène se produit lorsque le l’osselet le plus interne de la chaîne, l’étrier, repose dans une sorte de fenêtre recouverte de membrane située dans la paroi osseuse qui sépare l’oreille moyenne de la cochlée. Lorsque l’étrier vibre, les fluides de la cochlée se déplacent comme une onde, stimulant ainsi les cellules ciliées microscopiques. Remarquablement, ces cellules sont réglées pour répondre à différents sons en fonction de leur volume et de leur fréquence. Les sons aigus stimuleront les cellules ciliées dans la partie inférieure de la cochlée tandis que les sons graves stimuleront les cellules ciliées dans la partie supérieure de la cochlée.

Ce qui se passe ensuite est d’autant plus impressionnant car lorsque chaque cellule ciliée détecte le volume et la fréquence d’un son, elle génère des influx nerveux qui se propagent instantanément le long du nerf auditif. Ces influx suivent leur chemin dans le tronc cérébral avant d’arriver aux centres auditifs du cerveau, appelé le cortex auditif. C’est là qu’ils sont convertis en sons. Tout cela se produit en une fraction de seconde, presque au moment même où les ondes sonores pénètrent dans nos canaux auditifs. Il est très vrai de dire que, finalement, nous entendons avec notre cerveau.

pretezloreille.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page